Mon opinion – Maman à la maison ou non?

En 2018, les mamans à la maison se font de plus en plus rares.  Les femmes ont maintenant l’embarras du choix sur le marché du travail.  Pour un couple, la situation la plus commune est que les deux parents aient un emploi et qu’à partir de l’âge de 1 ans, l’enfant commence la garderie.  On peut aussi opter pour le congé de maternité court et envoyer bébé à la garderie lorsqu’il a 4 ou 6 mois, parfois moins.  Mais au Canada, en 2016, 444 700 mamans ont quand même choisies de rester à la maison pour élever leurs enfants.  Ça, c’est sans compter les papas à la maison, car les hommes aussi peuvent remplir ce rôle à merveille!  Je vais rester avec le féminin pour l’article, mais les papas, on ne vous oublie pas!

Je suis pour les mamans à la maison.

Ça serait plutôt surprenant que je sois contre, puisque je suis moi-même mère au foyer!  C’est une décision qu’on a prise à deux, mon conjoint et moi, en regardant les avantages et désavantages de chaque option.  Je ne dit pas que c’est LA bonne solution pour tout le monde, mais pour nous, c’est une évidence.

Ma mère était maman à la maison et j’ai adoré toute l’attention et le temps qu’elle me consacrait. Je n’ai jamais mis les pieds dans une garderie ou un service de garde, elle allait me porter et me chercher à l’école, me faisait des bons petits plats maison pour le dîner…  Ça m’a donné envie de faire comme elle.  Mais j’ai parfois l’impression d’être née dans la mauvaise époque.  Les jugements sont malheureusement bien présents lorsqu’on choisi de ne pas retourner travailler et ça pousse même certaines mères à retourner sur le marché du travail.  Alors prenons le temps de clarifier certains points ensemble et de regarder les avantages.

1. C’est de la paresse.

Depuis quand vouloir élever soi-même ses enfants est devenu de la paresse?  À ce que je sache, si on décide de donner la vie, c’est pour ensuite en prendre soins.  Il n’y a pas de paresse à vouloir rester à la maison pour s’occuper de nos enfants.  Je me demande même si c’est normal qu’aujourd’hui, on fasse des enfants pour s’en occuper seulement le soir et la fin de semaine.  Nous allons travailler pour recevoir une paye pendant que quelqu’un travaille à garder nos enfants.  C’est un peu le monde à l’envers, non?

2. Tu es chanceuse.  Moi je ne pourrais jamais me le permettre!

Oui, mon conjoint a un bon salaire et je suis chanceuse de pouvoir me le permettre.  Mais si on réussi à s’en sortir, c’est parce qu’on fait des sacrifices, que je gère mon budget comme une championne et qu’on a fait un choix de vie.  Toutes nos décisions sont en fonction d’un seul revenu.   La majorité des gens que je connais qui m’ont mentionnés ne pas pouvoir y arriver y arriveraient très bien en modifiant leur mode de vie.

280.00$/mois. Plus besoin de garderie, on sauve au moins 280$ par mois pour une place en milieu subventionné et encore plus pour une garderie privée.

300.00$ / mois. On déménage dans plus petit.  Les enfants se foutent d’habiter dans une grosse maison.  Ils seraient tout aussi heureux dans une mini maison ou un appartement au sous-sol.  C’est nous en tant qu’adulte qui souhaitons conserver notre confort.  Sans nécessairement abandonner l’idée d’habiter dans une maison, en diminuant notre hypothèque de 240 000$ à 200 000$, on sauve environ 300.00$ par mois.

550.00$/mois. On passe de 2 voitures à 1.  Paiement mensuel de 250.00$, 50$ d’essence par semaine, 60$ d’assurance automobile par mois, plaques d’immatriculation, entretien de base, pneus, réparations…  On arrive facilement à 550$ par mois.  Voiture entièrement payée?  Tant mieux, on diminue un peu, mais tout dépend encore des réparations et de l’entretien. Une voiture neuve avec un paiement mensuel de 400$/mois, on peut atteindre les 700-800$.

330.00$/mois. Différence moyenne de prestations Canadienne pour enfants en retirant un revenu de 30 000$ par année.  Sans compter le retour d’impôts qui augmente.

200.00$/mois. En étant à la maison, on a le temps de magasiner les circulaires, de faire à manger en grosse quantité et on peut facilement économiser 50.00$ par semaine à l’épicerie.

100.00$/mois.  Combien de fois vous manger du restaurant ou un repas ramassé rapidement à l’épicerie dans un mois?  Petit resto rapide au bureau le midi, resto en famille le vendredi soir, on peut aller chercher un 100.00$ facilement.

50.00$/mois.  Une chose qui nous a fait économiser facilement, c’est de retirer le câble et de prendre seulement Netflix.  On a amplement de films et de séries pour une dizaine de dollars par mois.  En plus, de nos jours, presque tout est disponible en ligne.

50.00$/mois. Qu’est-ce que ça prend comme vêtements pour être maman à la maison? 2-3 paires de « yoga pants » et des t-shirts.  Qu’est-ce que ça prend pour travailler dans un bureau ou au service à la clientèle?  Beaucoup plus que ça.  On va y aller doucement avec un petit 50$ de vêtements par mois, mais on sait bien que ça peut monter pas mal plus!

36$/mois. Un café maison tout les matins.  On laisse tomber Tim Hortons, le petit café et le sandwich matin à 5$ de temps en temps.  Ça peut sembler peu, mais 1.80$ par jour pour un café donne un beau 36$ par mois. Si vous êtes deux à prendre votre café au resto le matin, on parle de 72$ par mois. Et si on ajoute 2 sandwichs matin par semaine, on dépasse les 100$.

500.00$/an.  Sorties coûteuses, on oublie ça.  On opte pour le camping, les fêtes familiales, la piscine…  Le zoo ou la ronde pour 4 personnes avec un peu de nourriture, c’est 150$.  Une seule journée. Un petit hôtel pour le weekend?  400$. On ajoute les glissades d’eau?  Les sorties peuvent coûter un bras et une jambe.  Cet été, on n’a pas pu se permettre de sorties à 200$.  On a fait du camping dans la cours avec des batons lumineux achetés au Dollorama et des cochonneries à grignoter.  Mes enfants ont capotés, 20$ bien investi.

Avec les quelques exemples mentionnés ci-dessus, on peut sauver 1938$ par mois, soit l’équivalent d’un salaire de 40 heures semaine à 15.50$/heure.  La clé du succès réside dans la gestion et la planification.  J’ai une grille budgétaire imprimée qui me permet d’arriver et de savoir où on peut dépenser et combien.

Autre moyen d’économiser si vous avez des cartes de crédits: gérer vos dettes.  Les dettes sont votre pire ennemi.  La meilleure solution si vous n’arrivez pas à vider vos cartes, c’est probablement de faire une consolidation de dettes.  On l’a fait et ça a vraiment tout changé.

Option 1:  Vous avez une seule carte de crédit remplie de 5000.00$.  Le taux d’intérêt est de 18% et vous remboursez le minimum tout les mois (250$ en descendant).  Vous aurez fini de payer votre carte dans 9 ans et demi et aurez payé un total de 7096.70$.

Option 2: Vous allez dans une caisse Desjardins et prenez un service de prêt Accord D pour rembourser complètement votre carte (et la brûler par la suite, question de ne pas la réutiliser). Les intérêts sont de 10,29%.  Pour 231.39$/mois, vous pouvez régler vos dettes en 2 ans. vous n’aurez payé que 5 553,47 $.

3. Moi, je ne serais jamais capable de rester à la maison.

Je ne trouve pas ça facile tout les jours.  Des enfants, ça peut tester la dernière goutte de patience qu’il reste enfouie au plus profond de ton âme.  Il y a des journées où on dirait que je leurs ai donné 98 tablettes de chocolat, où ma fille fait une crise parce que je ne veux pas coudre l’oreille de son toutou dans les 30 prochaines secondes ou mon fils se roule par terre en hurlant parce que je lui ai donné un bol jaune quand il voulait un bleu.

Mais c’est mes enfants… Je savais dans quoi je m’embarquais quand j’ai pris la décision d’avoir des enfants ou du moins, je savais un petit peu dans quoi je m’embarquais.  Bref, ça peut paraître intense, mais il y a tellement d’avantages à rester avec ses petits amours.

  1. Mes enfants ont le temps d’être des enfants.  Le matin, on se lève à l’heure qu’on veut, on déjeune des crêpes un mardi, on prend notre douche si on a pas eu le temps de le faire le soir précédent…
  2. Le soir, c’est du vrai temps de qualité en famille.  Dans le jour, je m’occupe du ménage, du lavage, de l’épicerie…  Le soir, mon conjoint revient de travailler et peut s’amuser avec les enfants sans courir pour accomplir tout ce qui n’a pas pu être fait le jour.
  3. Malades?  On reste à la maison.  Un petit rhume, la gastro ou simplement pas envie de faire quoi que ce soit, je suis présente.  Je n’ai pas besoin de manquer du travail ou d’envoyer mon enfant malade à la garderie, on reste en pyjamas toute la semaine si il faut!
  4. On mange bien.  J’ai le temps de cuisiner des bons petits plats maison que je n’aurais jamais le temps de préparer si je travaillais. En plus, ma fille de 4 ans est rendue une super cook!
  5. On est pas stricte sur l’horaire.  À quelle heure se couche mes enfants?  Bof, ça dépend.  On se permet parfois de regarder des films et de se coucher à 10:00, au beau milieu de la semaine!
  6. Pas de service de garde.  Ma fille commence l’école l’an prochain et bien que ça va venir bouleverser notre horaire du matin, je pourrai directement la déposer à l’école et retourner la chercher à la fin des classes.  Pas besoin de passer 10 heures par jour au service de garde/école, juste le temps des cours et on retourne à la maison.
  7. On économise des sous sur plusieurs choses.  Ça semble impossible pour plusieurs de pouvoir rester à la maison, mais c’est fou comment le budget change.  J’en parle en détails un peu plus haut, mais je le répète, tout est une question de choix.
  8. J’ai du temps.  Faire mes produits ménagers maison, m’occuper de mon blog, magasiner les cadeaux de Noël en ligne, mariner mon tofu…etc  J’ai le temps de faire beaucoup de choses que je ne pourrais jamais accomplir en travaillant 40 heures par semaine.
  9. J’ai le temps de les aimer.  Ce matin, on a passé 1 heure dans le lit collés tout les 3 à se compter des histoires et à parler de Noël.  Ça, c’est quelque chose que je n’échangerais pas pour tout l’or du monde.

C’est bien beau avoir de l’argent, une grande maison et une voiture neuve, mais il n’y a absolument rien qui va remplacer les moments que vous passez avec vos enfants et l’amour qu’ils ressentent quand vous êtes là pour eux.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s