Cancer en vente libre

De par son rôle dans la protection des Canadiens et Canadiennes, Santé Canada réglemente et approuve l’utilisation de milliers de produits qu’on retrouve sur les tablettes comme les aliments, les cosmétiques, les produits d’hygiène et les biens de consommation.

Ce qui se trouve dans notre panier est donc sécuritaire pour notre santé, non?

Malheureusement, ce n’est pas nécessairement le cas. Des milliers de produits contenant des substances nocives continuent de se tailler une place sur les tablettes.

Le Glyphosate (Roundup)

On apprenait récemment que des niveaux élevés d’un ingrédient actif du désherbant Roundup se retrouve dans de populaires marques de céréales pour enfants, comme les Cheerios, les Lucky Charm, ainsi que dans presque tout les aliments à base d’avoine et de grains qui ont été testés. Pour vous donner une idée, on mentionnait qu’un seul emballage d’avoine instantanée Quaker aux bonbons dinosaures contenait plus de trois fois la limite de sécurité quotidienne de glyphosate permise pour les enfants.

Appartenant à la multinationale bien controversé Monsento, qui vient d’être acheté par  rien de moins que le géant Bayer, le glyphosate est l’herbicide le plus utilisé au monde et se retrouve dans au moins 30% des produits alimentaires canadiens (Fruits et légumes, grains, nourriture pour enfants…).  

Depuis le 20 mars 2015, il est classé comme pouvant endommager l’ADN et « probablement cancérogène » pour l’humain par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). Il est aussi accusé d’être un perturbateur endocrinien en plus d’être néfaste pour l’environnement et de contribuer à la disparition des abeilles et des papillons monarques. 

Pourtant, en avril 2017, Santé Canada a été la première agence réglementaire des pays industrialisés à renouveler l’utilisation du glyphosate, jugeant « qu’il est peu probable qu’il présente un risque de cancer chez les humains ». Il est donc toujours bien présent dans notre alimentation et dans celle de nos enfants.  

Charcuteries & viandes transformées

Les charcuteries regroupent les viandes préemballées que l’on retrouve en épicerie  (Dinde fumée, jambon, saucisses, cretons, bacon,  bologne, pâtés de foie…).

En 2015, les viandes transformées, essentiellement les charcuteries, ont été classées dans la catégorie des agents cancérogènes pour l’homme par le CIRC et l’OMS. Les études démontrent clairement les liens entre la consommation de charcuteries et l’augmentation des risques de cancer et de maladies cardiovasculaire. En plus d’être remplies de matières grasses saturées, de sel et de nitrites, la tyramine, présente en grande quantité dans les charcuteries, peut aussi créer des fortes migraines chez les gens plus sensibles.

Malgré tout ça, en 2016, les données de ventes de viandes transformées et de charcuteries dans les grands magasins du Québec étaient de plus de 34 millions de dollars.  De nouveaux produits ont continués de voir le jour et la la ligne d’attente au comptoir de charcuteries est toujours bien présente.

Produits d’hygiène et cosmétiques

Les produits d’hygiène et cosmétiques regorgent de produits cancérigènes, comme le BHA, qui figure sur la liste des agents cancérigènes du CIRC. Parabènes, phtalates, SLS, siloxanes… La liste est énorme. 

Regardez bien la liste d’ingrédients de votre maquillage, déodorant, dentifrice, parfum…  Faites l’exercice de rechercher les ingrédients douteux sur internet.  Vous verrez que ce que l’on met directement sur notre peau et qui se retrouve dans notre sang est souvent bien pire qu’on le pense. Bien souvent, même les produits qui se disent plus naturels contiennent des ingrédients chimiques. 

Le tabac

Le tabac mettra fin aux jours de la moitié des gens qui en consomment, ce qui en fait la principale cause évitable de maladies non transmissibles.  On le sait depuis longtemps, la cigarette tue. Cyanure, ammoniac, arsenic…  Une cigarette contient plus de 7 000 substances chimiques, dont plusieurs sont cancérigènes. Même si il est prouvé que le tabac est meurtrier et qu’on l’indique clairement sur les paquets, plus de 28 milliards de cigarettes ont été vendues en 2016 au Canada.  Si le tabac est si meurtrier, pourquoi c’est toujours aussi accessible?  

Les produits nettoyants

Les produits ménagers régulièrement utilisés dans les maisons libèrent des toxines dans l’atmosphère, qui peuvent être absorbées par la peau et les voies respiratoires.  Ces toxines peuvent augmenter les risques de développer un cancer et agir comme perturbateurs endocriniens.  Ammoniaque, éther de glycol, phtalates, formaldéhyde…  La liste des noms à éviter est longue et englobe pratiquement tout les produits nettoyants classiques.  De plus en plus de compagnies offrent maintenant des nettoyants écologiques non toxiques, alors pourquoi les produits nocifs pour notre santé et pour l’environnement sont encore sur nos tablettes?

Quoi faire?

Une multitude de produits et d’aliments nocifs pour notre santé se retrouve dans notre panier et c’est à nous de changer les choses.  Nous ne sommes pas à l’abri du cancer puisqu’il existe plusieurs facteurs de risque, mais notre consommation est entre nos mains.

Nous avons le choix de refuser que l’on asperge nos aliments d’herbicides toxiques et d’acheter biologique. Nous pouvons encourager les compagnies à prendre un virage plus écologique en achetant des produits plus naturels.  Nous pouvons aussi vérifier la source des biens que nous achetons pour encourager les entreprises locales et éthiques plutôt que d’envoyer notre argent à des multinationales qui ne pensent qu’à faire le plus de profit possible.  En tant que consommateur, nous pouvons faire bouger les choses. 

Acheter des produits cancérigènes et nocifs pour la santé, c’est littéralement remplir les poches des gens qui nous rendent malades.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s