Je suis une apprentie grano

Durant la dernière année, j’ai changé énormément de choses dans ma vie. On peut dire que j’ai saisi un nouveau départ.

En premier lieu, j’ai retiré tout les produits d’origine animale de mon alimentation.  Je l’ai fait d’abord pour des raisons de santé, mais devenir végétalienne m’a ouvert les yeux sur les impacts de ma consommation non seulement sur ma santé, mais aussi sur l’environnement et les animaux.

J’ai ensuite effectué plusieurs petits changements dans mon mode de vie.  J’ai diminué ma consommation de produits transformés, changé mes cosmétiques pour des produits plus naturels et sans cruauté et j’ai commencé à fabriquer quelques produits maison. J’utilise maintenant le bac à composte, je cultive mes fines herbes, j’essaie d’encourager d’avantage les petites entreprises locales pour mes achats d’aliments…

Pour la majorité des gens qui m’entourent, je suis devenue une grano.

Je me souviens qu’à l’adolescence, je trouvais ma mère vraiment grano parce qu’elle nous faisais de la bouffe santé, achetait de la pâte à dents naturelle et militait pour protéger l’environnement.  J’étais même jalouse de mes amies qui se nourrissaient de pizza pochettes et de pogos et qui buvaient du Kool-Aid. J’avais presque honte de les inviter chez moi pour manger des pâtes maison pleines de légumes et boire du jus de poires biologique. (Désolé maman, j’avais tort!).

Quand on dit que quelqu’un est grano, c’est souvent péjoratif.  Pourtant, quand on prend le temps d’y réfléchir, est-ce mal de ne pas vouloir tuer d’animaux pour se nourrir? Devrions nous encourager une petite ferme locale qui fait pousser des légumes biologiques ou la multinationale qui pulvérise notre nourriture d’herbicides nuisibles pour l’environnement et probablement cancérigènes? Devrions-nous vraiment couvrir notre peau de cosmétiques chimiques?…

Quand on se pose les bonnes questions, on réalise rapidement qu’il n’y a aucune raison d’avoir honte d’être grano, c’est plutôt le contraire.  Chaque geste que l’on pose a son impact sur notre planète.  Jugez-moi si vous le voulez, je suis fière d’être grano!  Je fais maintenant des choix qui respectent mes valeurs en plus de voir les effets bénéfiques que ça a sur ma santé. Et c’est quand j’ai réalisé cela que j’ai décidé de créer mon blog.

Je me considère apprentie grano.  Apprentie parce que j’ai encore beaucoup de choses à apprendre et qu’il y aura toujours place à l’amélioration.  Grano parce que je veux faire ma part pour que le monde dans lequel mes enfants grandissent soit un peu plus beau.  Je veux que mes enfants aient de l’air pur à respirer, des aliments sains à consommer et qu’ils soient conscients de leur impact.

L’apprenti grano,  c’est le travailleur qui apporte son thermos à café au lieu de prendre un gobelet jetable chaque matin ou la jeune fille qui regarde l’étiquette de son shampoing pour éviter les ingrédients chimiques.  C’est aussi le parent qui souhaite transmettre à ses enfants des belles valeurs sur le respect des animaux ou celui qui essaie d’intégrer ne serait-ce qu’un petit repas végétalien par semaine à son alimentation.  L’apprenti grano, c’est aussi celui qui accepte simplement de s’informer et d’ouvrir les yeux sur l’impact de ses choix.

Laissez place à l’apprenti grano en vous, car chaque petit geste compte!

Bonne lecture 🙂