Choisir le bonheur

Ça m’a pris 30 ans avant d’être véritablement heureuse.  J’étais pourtant reconnue comme miss sourire, mais bien que mon sourire était souvent honnête, il servait aussi à cacher les émotions que je vivais.  C’était ma façade à moi.

Je crois qu’une bonne partie d’entre nous ne savons plus vraiment ce qu’est le bonheur ou comment le vivre.  On cherche tellement toujours à avoir mieux qu’on ne voit pas ce qu’on a déjà.  De quoi avons-nous réellement besoin pour être heureux?

Quand je me suis arrêté pour me poser cette question là, j’ai réalisé que je passais tout droit à côté du bonheur sans m’en rendre compte.  Je n’avais plus idée de ce qui étais important pour moi et surtout, de qui j’étais réellement.  Mes valeurs, mes besoins, mes passions, ce qui me rend heureuse…

J’ai décidé de prendre ma vie en mains, parce que nous sommes responsable de notre propre bonheur et que personne ne peut le faire à notre place.

Je vous ai donc préparé une liste de 10 gestes qui m’ont grandement aidé à être heureuse.

Être égoïste

Il faut parfois être égoïste pour être heureux.  Nos choix ne peuvent pas plaire à tout le monde.  Il y aura toujours des gens pour vous dire que vous ne faites pas la bonne chose, pour passer des commentaires ou pour juger vos choix.  Mais en bout de ligne, l’important, c’est vous. Chaque personne est différente et ce qui est bien pour un de l’est pas nécessairement pour l’autre.  À un moment, on se doit d’être égoïste et de faire les choses à notre manière si on veut être heureux.

Se calmer les nerfs

Il faut apprendre à se calmer et à laisser les choses moins importantes aller.  Une amie m’a donné un merveilleux conseil un jour.  Elle m’a dit:

Est-ce qu’angoisser va changer le résultat en bout de ligne?  Non. Alors c’est inutile. 

Et ça s’applique à toutes les émotions.  Est-ce l’émotion que tu vis présentement va avoir un impact sur le futur?  Si la réponse est non, alors vaut mieux essayer de lâcher prise. 

Je sais que c’est beaucoup plus difficile à appliquer qu’à dire, mais c’est une phrase que je me répète dès qu’une situation me cause du stress.  Ça m’aide à rationaliser et à me dire que je suis aussi bien de profiter du moment que d’angoisser pour rien, parce que de toute façon, ce que je vis ne changera pas le dénouement.

Oser le changement

Le changement n’est pas négatif, il peut être très positif.  Si vous êtes malheureux dans une situation qui pourrait être différente, c’est à vous de la changer.   Vous êtes malheureux au travail?  Regardez vos autres options ou changez de domaine.  Peut-être que ce ne sera pas aussi payant et moins prestigieux, mais est-ce que c’est vraiment important?

On a tendance à se dire qu’on ne peut pas changer d’emploi parce qu’on arrivera pas à payer tout les comptes, la maison et les voitures.  Mais tout est une question de choix.  On peut très bien déménager dans un endroit plus petit et moins dispendieux, avoir une voiture plus vieille et être plus heureux.  L’argent n’achète pas le bonheur.

Faire le ménage dans sa vie personnelle 

Parfois, un petit ménage dans sa vie personnelle s’impose.  Je m’entoure maintenant de gens que j’aime et qui m’aiment comme je suis, de personnes ouvertes d’esprit qui respectent mes choix et mes valeurs et qui apportent du bonheur à ma vie, pas l’inverse.  Ça ne sert à rien d’avoir 800 amis et de passer sa vie à se sentir jugée ou à avoir quelque chose à prouver.  L’important, c’est que les gens qui vous entourent contribuent à votre bonheur, pas l’inverse.  Si une personne a un impact négatif sur vous, vous avez le droit de la sortir de votre vie.

Apprendre à aimer sa beauté naturelle

L’estime de soi a un grand rôle à jouer sur notre niveau de bonheur.  Être bien dans son corps, c’est difficile.  J’ai encore beaucoup de difficulté avec ce point là!  Portant, je trouve les gens tellement plus beaux au naturel.

On accorde trop d’importance au regard extérieur.  Pourquoi devrait-on se soucier que quelqu’un voit notre cellulite, nos vergetures ou notre ventre post-partum?  C’est naturel, qui a décidé que ce n’était pas beau?

N’importe qui peut avoir l’air d’une vedette de Hollywood avec un entraîneur privé, une tonne de maquillage, une diète stricte, des vêtements sur mesure et Photoshop.  Mais les personnes qui ont un corps  »parfait » ne sont pas nécessairement plus heureuses.  Apprendre à s’aimer tel quel, c’est le plus cadeau qu’on puisse se faire.

Lâcher prise sur les petites choses

C’est un livre sur l’art d’être parents qui m’a aidé à lâcher prise.  On y parlait de quand envoyer son enfant en réflexion et une phrase disait:

Est ce que c’est vraiment grave?  Est-ce que cela va avoir un impact sur la personne qu’il sera plus tard? 

Exemple:  Si ton fils dessine sur ses bras avec des crayons feutres, est ce que cela va avoir un impact négatif sur sa vie future? Non.  Alors encore une fois, vaut mieux lâcher prise.  Tout n’a pas besoin d’être parfaitement contrôlé.

La vie est plus douce quand on arrête de s’énerver pour tout et rien.  J’essaie d’appliquer ça le plus possible dans mon quotidien.  Quand quelque chose me crée une émotion négative, comme mon chum qui laisse traîner sa vaisselle sale sur le comptoir par exemple, j’essaie de prendre une pause et de me dire  »Est-ce que ça vaut vraiment la peine que je m’énerve pour ça? ».  La réponse est habituellement non.

Prendre l’air & bouger

Personne ne peut être heureux en restant enfermé dans la maison ou au bureau à longueur de journée.  Pour se sentir bien, c’est important de prendre l’air.  Prenez un petit instant pour aller prendre une marche ou simplement vous asseoir dehors pour manger.  Le soleil, notre source principale de vitamine D, est essentielle au bonheur.  On se doit de prendre un moment pour faire le vide et profiter de la nature, ne serais-ce qu’un petit 10 minutes par jour.

L’activité physique a un effet bombe sur notre humeur. Si l’on se fie aux recherches sur les bienfaits de l’activité physique, non seulement le fait de bouger permet d’améliorer notre santé physique, mais ça aurait aussi un impact majeur sur notre humeur et notre santé mentale.  Marche, yoga, course à pieds, vélo ou simplement aller jouer dehors avec nos enfants, il suffit d’un petit 20 à 30 minutes d’activité physique par jour pour nous aider à garder le morale.  Profitez-en pour combiner activité physique et extérieur!

Méditer

Je crois sincèrement que la méditation devrait être enseigné à l’école. Dans un monde ou tout va trop vite, on prend rarement le temps de respirer et de faire une pause.  Il existe plusieurs applications mobiles pour apprendre à méditer.  J’ai commencé de cette façon avec l’application  »Calm » et maintenant, ça fait partie de ma routine le soir.  Quand je me couche, j’essaie simplement de me vider l’esprit en respirant profondément et en laissant mon corps se détendre.  Je fais le vide dans mes pensées et je laisse place à ma respiration, jusqu’à ce que je sois assez détendue pour m’endormir paisiblement.  Ça fait un bien fou.

La pensée minimaliste

Le minimalisme est un petit miracle côté bonheur. Je ne vais pas trop élaborer puisque j’ai un article complet à venir sur le sujet, mais le minimalisme a définitivement changé ma vie.  Lorsqu’on apprend à vivre avec moins, on réalise qu’on a pas besoin d’avoir plus. Un toit sur nos têtes, de l’eau potable, de la nourriture, quelques vêtements… Le reste, ce n’est pas une nécessité, mais des besoins qu’on se crée.  De plus, vider un peu la maison pour opter pour un mode de vie plus minimaliste réduit considérablement les tâches ménagères.

Avoir de la compassion

Je ne peux pas vous parler des gestes qui m’ont rendue heureuse sans vous parler de ce qui a eu le plus d’impact positif sur moi, mon virage grano.

Le vrai bonheur pour moi, c’est d’éviter de causer de la souffrance inutile, de faire ma part pour sauver les animaux et de poser des gestes pour aider l’environnement.  Je comprend que ce n’est pas nécessairement quelque chose qui intéresse tout le monde, mais que ce soit en aidant un proche dans le besoin ou en offrant de son temps à un organisme, s’impliquer et avoir de la compassion pour les autres fait partie du cheminement vers le bonheur.

Qu’est ce qui rend plus heureux que le sentiment de faire sa part pour aider?  C’est important de réaliser la chance qu’on a d’être en vie, mais c’est aussi important d’en profiter pour redonner aux autres.

Finalement, profitez de la vie, des moments que vous avez avec les gens qui vous entourent, du beau temps… Réduisez les comptes, les nouveaux achats et les dettes et travaillez moins d’heures.  Osez changer les choses, faire ce que vous aimez et assumer la personne que vous êtes.  Vous avez envie de tout lâcher et de partir avec votre sac à dos explorer le tour du monde, faites-le.  Ne vous souciez pas de ce qui va se passer quand vous allez revenir, parce qu’on ne sait jamais combien de temps on a sur cette planète et le seul regret qu’on aura en la quittant, c’est de ne pas en avoir pleinement profité.

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s